La pièce présente une femme du passé, 45 ans, et une femme du futur, 25 ans, qui ensemble établissent cette femme universelle du présent qui a une faim d’amour. Futur et passé sont entrelacés pour produire un présent vibrant.

Les pièces citées ci-dessus questionnent la perception de l’âge, de l’amour et de leurs vulnérabilités intrinsèques.

Les danseurs se filmeront eux-mêmes et seront filmés par le public en utilisant une caméra de téléphone, un logiciel stabilisateur d’image et un hot spot de partage Wi-Fi. Les images filmées par le téléphone seront diffusées en direct et projetées sur un écran.

La performance offre au spectateur un angle différent pour observer la réalité qui se construit sous ses yeux en développant une nouvelle définition sensorielle et kinesthésique de l’espace.

 

La performance á déjà été programmée en première dans un festival à Torino Caos / Stalker Teatro en avril 2018.

En France, la performance sera réalisée pour la première fois